En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de Cookies ou Traceurs.
Ceux-ci permettent d'améliorer et de personnaliser votre expérience, de mesurer l'audience, de vous proposer des publications ciblées et de vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. 

Le Blog de Stéphanie Schmitt, Partenaire de Réussite
Accueil

Séparer l'euro ?

Écrit par Stéphanie Schmitt

Inutile de parler des difficultés économiques de l'Europe. La politique monétaire impossible sans gouvernance réelle de l'Union Européenne et les écarts entre les pays. Beaucoup prédisent la fin de cette monnaie, d'autres la souhaitent et certains en font leur business.

Pourtant la dernière théorie dont j'ai entendu parler m'a interpellée. Peu connue elle pourrait être une issue même non souhaitée. Et même si les probabilités sont faibles qu'on voit de réelles décisions prises, il est peut être bon d'en parler et de se demander en quoi ça impacterait votre vie ou votre activité.

Voici dons un scénario de sortie de l'Euro différent, celui de la séparation de l'Euro en 2 monnaies distinctes. Un Euro fort ou Mark qui fédérerait les pays du nord. Et un Euros faible ou peut être "Franc". Cette hypothèse permettrait d'éviter de sortir de l'euro pour les pays en difficulté et donc d'avoir le problème de rembourser une dette exprimée en cette devise. La dette resterait donc la même.

La France serait probablement dans la zone faible avec bien évidemment un euro dévalué. Le même effet que les précédentes dévaluations : perte net d'argent, mais redémarrage de l'économie si bien géré car compétitivité accrue.

Alors rien d'immédiat, rien de sûr. Mais les allemands travaillent sur ces scénarios alors autant les imiter. En tout cas je préfère m'y intéresser. Et je voulais partager ce scénario avec ceux qui se sentent concernés.

Hommage à mon père

Écrit par Stéphanie Schmitt

Gérard Schmitt 1932 - 2014

Merci Gérard pour ce que tu nous laisses :

L'amour
Un amour évident
Un amour généreux
Un amour authentique
Et l'amour de la vie

La passion
La passion de la musique
La passion de l'architecture
La passion de la gastronomie
La passion de la littérature
La passion de l'esthétique
La passion de tous les arts

La force
La force du travail
La force de la dérision
La force de l'engagement
La force de la famille
Et la force de l'émerveillement

Merci papa

 

Communiquer avec les réseaux sociaux : l'exemple de Julien

Écrit par Stéphanie Schmitt

Pour faire suite à l’article sur l’humoriste messin Julien, j’ai pu refaire une interview avec lui pour parler plus précisément de son utilisation des réseaux sociaux. De quoi mieux comprendre en quoi ils sont essentiels pour une activité artistique comme la sienne.

JS : Au début, les 6 premiers mois, j’ai fait sans les réseaux. J’ai commencé sur Facebook en 2011. En tant qu'humoriste ça marchait que sur le bouche à oreille, et les flyers mais c’était un peu compliqué quand il y a plusieurs spectacles en 2 semaines. Facebook est devenu une évidence. J’étais anti Facebook pour la vie privée, mais il suffit de ne pas mettre de choses compromettantes, en dehors de ça c’est moins cher et plus pratique. En plus dans la vie quand je suis ami, que je me suis livré j'aime bien rester en contact et FB permet de le faire à grande échelle.

Et maintenant que représentent les réseaux sociaux dans ta communication ?

Ils sont essentiels, c’est 70 % de ma communication. Le reste c’est le site et plus rare la communication par flyers et affiches. Mais les réseaux sociaux sont plus mis à jour et c’est un média plus direct.

Quels réseaux utilises-tu ?

Facebook. J’ai une page et deux profils. Je viens d’ouvrir le deuxième, mais pas avec les mêmes amis. Twitter, Instagram et je vais me lancer dans Vine pour les vidéos, elles sont importantes pour la notoriété.

Page Facebook Julien

Comment organises-tu ta communication sur ces différents réseaux ?

Sur Facebook il faut une page différente du profil. Mais le problème de la page c’est qu’on ne peut pas inviter à un évènement par exemple. Et puis j’aime pouvoir continuer la relation {sur le profil} et répondre en direct. Je réponds. Je pense que c'est important. Du coup j’ai des gens qui me disent « je suis au courant de ce que tu fais » même s’ils n’ont pas encore vu le spectacle. J'utilise FB de manière sincère. Il vaut mieux être simple et sincère que de vouloir impressionner.

Twitter c’est bien quand tu as un million de followers.  

Instagram ne touche pas forcément les mêmes personnes et comme mon point fort c’est les photos, je l’utilise. Souvent je publie sur Instagram et TW en même temps, mais pas les mêmes choses sur FB car souvent ce sont les mêmes personnes et elles me le font remarquer.

Combien de temps est-ce que ça te prends ?

Ça me prend plus d’une heure trente par jour, mais c’est difficile à dire car je le fais par mobile.

Vous pouvez retrouver Julien sur sa page Facebook justement, on devenir son ami sur son profil. N’hésitez pas à le suivre, il vous permettra de voir ce qu’une bonne communication via les réseaux sociaux peut apporter.

Apprendre une langue / Nouveau modèle économique

Écrit par Stéphanie Schmitt

Vous souhaitez apprendre l'anglais ou l'espagnol ? Rafraichir vos connaissances ou les approfondir ?
Il existe une application (Web / Apple & Android ) qui vous permet de le faire très efficacement.

Duolingo a d'ailleurs été nommé meilleure application pour Iphone pour l'année 2013 et compte plusieurs millions d'utilisateurs journaliers.

Duolingo pour apprendre une langue

Le principe : des leçons simples, la répétition, une progression régulière et instinctive et puis surtout un apprentissage très ludique. Apprendre en jouant et toujours plus efficace, donc vous avez un nombre limité de coeurs pour arriver au bout de votre leçon et vous pouvez vous mesurer à vos amis... Les modules sont également courts ce qui permet de caser facilement une leçon d'espagnol ou d'anglais dès qu'on a 5 minutes pour le faire.

L'objectif est de vous permettre de tenir une conversation en quelques mois. Et ils n'hésitent pas à faire évoluer la méthode en observant les difficultés des utilisateurs pour qu'elle soit le plus efficace possible.

Duolingo pour apprendre une langue

Et tout ça gratuitement ! Alors que la majorité des applications vous permettant d'apprendre des langues vous facturent tous les mois, Duolingo inaugure également un nouveau modèle économique. En effet pour se rémunérer le site utilise les compétences de ses stagiaires pour faire des traductions "humaines" pour certains sites web tels que CNN et Buzzfeed. En faisant traduire les articles comme exercice et en comparant les résultats de ses très nombreux bénévoles, Duolingo est capable de proposer une plateforme collaborative de traduction très efficace dont elle tire ses revenus.

Alors n'hésitez pas à vous lancer, Duolingo est un très bon moyen pour apprendre une langue. Et puis l'application vous incitera très régulièrement à venir apprendre en vous amusant.

A noter enfin que si vous parlez déjà anglais de nombreuses autres langues sont disponibles à l'apprentissage.

Outil web : Formulaires

Écrit par Stéphanie Schmitt

Un formulaire en ligne peut être bien utile : vous permettre de faire une enquête, de recueillir des avis, de gérer des inscriptions...

Et c'est en plus vraiment simple à faire. Une bonne solution : Google Formulaire.

Un prérequis : avoir un compte Google ou un email Gmail. Une fois connecté à votre Google Drive, dans "Créer" choisissez Formulaire.

Après c'est très simple. A vous de créer vos questions. Avec un conseil que je vous donne : préparer en amont l'ordre de votre formulaire pour éviter les modifications. Différents types de réponses sont proposés alors à vous de jouer.

 Google Formulaire

 

Un lien web est généré. Vous le trouverez en cliquant sur "Afficher le formulaire en ligne" ou d'utiliser le bouton "Envoyer le formulaire". Il suffit de le partager pour le diffuser et recevoir vos premières réponses. Vous aurez accès alors aux réponses au même endroit, dans votre Google Drive sous le nom de votre document.

Si vous voulez voir ce que ça peut donner, je vous invite à remplir le formulaire créer pour cet article. Merci d'avance et bonne utilisation de cet outil web.

Internet et réseaux sociaux : chiffres 2014

Écrit par Stéphanie Schmitt

Voici une vidéo très intéressante faite par une agence de com (Novius) qui présente de manière efficace les chiffres clefs de l'internet et des réseaux sociaux pour 2014. Les tendances se confirment, mais tout bouge très vite.

 

J'ai testé pour vous : une croisière Costa

Écrit par Stéphanie Schmitt

J'ai eu l'occasion il y a peu de faire une mini-croisière en méditerranée sur le Costa Luminosa. Un moyen de me faire ma propre opinion sur ce mode de vacances qui pour moi était clairement associé au tourisme de masse.

Croisière Costa Costa Luminosa
Alors effectivement beaucoup de monde sur ce bateau, nous étions 2800 passagers pour 950 membres d'équipage. Mais bizarrement à l'exception de quelques heures de pointe pour les repas, cette foule ne se ressent pas et on a même une tranquillité très étonnante si on le souhaite. Par contre on attend pas mal au bar pour être servi...

Croisière Costa Costa Luminosa Bar

Autre idée reçue : les cabines. J'avais une cabine avec balcon et j'avoue qu'elle n'avait rien à envier à une belle chambre d'hôtel : de l'espace, une salle de bain très bien conçue, un grand lit, une baie vitrée et une belle terrasse. La possibilité également de régler la climatisation et un service en chambre parfait. Rien à dire !

Croisière Costa Costa Luminosa Cabine

Mais comment bien manger sur un tel bateau ? C'est plus facile que l'on croit. Les selfs étaient de très bonne qualité avec un choix important et une gestion des flux plutôt bonne. J'ai attendu au maximum une dizaine de minutes pour me servir. Le restaurant du soir est plus bruyant. Il y a deux services et on voit clairement le monde qu'il y a sur le bateau. Mais il y a une solution : réserver le restaurant club (25€ de supplément) et avoir une carte haut de gamme avec un service de qualité.

Croisière Costa Costa Luminosa Paysages pendant le repas  Croisière Costa Costa Luminosa Repas

Les bonnes choses pour l'organisation :

- une carte magnétique unique qui fait carte d'identité pour sortir et entrer sur le bateau, clef et carte de paiement des services en supplément. Très pratique.

- des informations en continu sur la télévision dans la chambre : informations sur la sécurité, le programme ou les excursions.

- un journal de bord, le "Today" distribué tous les jours en cabine et qui donne toutes les informations utiles

- une organisation sans faille pour les embarquements et débarquements, la prise en charge des valises et les navettes jusqu'au bateau

Enfin l'animation était de très haut niveau. Les spectacles proposés par des professionnels dans un très beau théâtre. On voit clairement la différence avec les clubs de vacances où les animateurs sont en charge de cette partie. Pour le reste je n'ai pas eu le temps d'en profiter, mais j'ai compris qu'il y avait effectivement toute une série d'animations pendant la journée et un encadrement pour les enfants également.

Mais l'avantage évident de la croisière est qu'on reste à dormir dans le même lit et qu'on a la possibilité de visiter tous les jours d'autres belles choses. Personnellement j'ai ainsi particulièrement aimé Ibiza que je n'aurais probablement jamais prévu de visiter sans cette croisière. Alors même si les escales sont courtes, c'est souvent suffisant pour avoir une vision de l'endroit et ça permet de changer de pays et de paysages très rapidement.

Croisière Costa Costa Luminosa Escale à Ibiza

Alors si ça vous tente, n'hésitez pas à sortir des idées reçues et à vous faire vous aussi votre propre opinion. J'avoue que pour ma part, c'est maintenant un mode de voyage que j'ajouterai à ma panoplie.