Iguaçu : une des plus belles choses que j’aie vue

J’ai fait les chutes d’eau dans le bon sens il me semble. D’abord Niagara, puis Victoria et je termine par Iguaçu. Et je crois que c’est mieux de le faire dans ce sens. Car il me semble difficile de trouver plus belles chutes que celles qui se trouvent à la frontière de l’Argentine, du Brésil et du Paraguay. Sublime.

La visite vaut bien d’y passer 2 jours, mais je n’ai pas eu cette possibilité. Du coup je me suis organisée avec un taxi et un emploi du temps serré de manière à voir cette merveille côté brésilien et argentin.

Tout d’abord vue du Brésil. Une belle vision panoramique avec une lumière plus belle le matin. Les chutes se sont tout d’abord cachées à ma vue noyées dans des nuages bas. Mais très vite le soleil a pris le dessus et les 2 heures de promenade aménagée nous font passer de points de vu en points de vu avec émerveillement.

Chutes d'Iguaçu
La promenade se termine sur une passerelle qui permet de s’avancer sur l’eau. Attention douche garantie.

Chutes d'Iguaçu

Puis retour côté argentin où le parc est bien plus grand à visiter. Un petit train, trois randos et en plus plein d’animaux à voir. On est vraiment côté chutes et elles apparaissent à chaque détour.

Stéphanie aux Chutes d'Iguaçu

On s’en approche aux gorges du diable après avoir parcouru plus d’un kilomètre de passerelles sur l’eau et observé de nombreux oiseaux. Puis il y a un chemin qui parcoure les chutes par en haut, et un autre qui nous fait descendre au plus près de l’eau. Douche à nouveau. Mais panoramas à couper le souffle en permanence.

Stéphanie aux Chutes d'Iguaçu

Je reste ébahie par ce que j’ai vu à Iguaçu. Un paysage grandiose entouré d’une nature splendide. Un endroit qu’il faut voir absolument pour se rendre compte de la beauté du monde.

Arc en ciel sur les chutes d'Iguaçu

Buenos Aires : très bonne surprise !

Après avoir vu Lima et Santiago et réalisé qu’il n’y avait rien à y voir, je ne savais pas trop quoi penser de Buenos Aires. J’ai donc eu la bonne surprise de découvrir une ville agréable, vivante et avec une âme.

Je n’y ai passé qu’un dimanche, du coup peu de temps et impossible de tout voir. Alors je me suis décidée à suivre l’exemple des Portènes (habitants de la ville) et j’ai déambulé de marchés de quartiers en places animées.

Premier arrêt : San Telmo, justement un marché réputé qui a lieu les dimanches. Des étales nombreuses, des groupes jouant du tango et plein de choses à déguster.

Marché San Telmo à Buenos Aires : joueurs de tango

Puis j’ai profité du bus touristique pour m’imprégner de l’atmosphère de la ville. Très bonne manière d’avoir une vision globale et l’occasion de m’arrêter devant l’emblème de Buenos Aires : la Floralis Genérica : fleur en aluminium qui initialement se fermait le soir et s’ouvrait au matin.

Stéphanie et Floralis à Buenos Aires

Enfin j’ai pu appréhender cette culture du café que j’ai immédiatement adoptée : s’arrêter régulièrement sur des terrasses, profiter des places, vivre dehors et ensemble.

Une bonne surprise donc que cette ville de Buenos Aires qu’il faudra que je visite plus à fond lors d’un prochain voyage. Une belle ville, accueillante, vivante, variée et envoutante.

Buenos Aires en Argentine

L’Argentine : fiche pays

Quelques infos sur ce pays où je passerai quelques jours en fin de voyage.

Monnaie : peso argentin, change en juin 2013 : 7 AR$ = 1 €. A noter qu’il est plus intéressant de changer de l’argent dans la rue où vous ne pourrez pas ne pas entendre les « cambio » qui vous y invitent. Pourquoi : parce que l’état fixe un cours désiré, mais que celui-ci n’est pas forcément le cours réel du peso argentin.

Langue : espagnolCapital : Buenos Aires
Population : environ 41 millions d’habitants.
Patrie du tango argentin, d’Eva Peron et de la viande de boeuf.

L’Argentine est un des pays les plus sûrs d’Amérique du Sud, mais le budget pour y voyager est plutôt important et l’inflation toujours bien présente.

Préparation de l’escale à Buenos Aires

Buenos Aires n’était pas vraiment une destination prévue, c’est plus une escale entre les chutes d’Iguaçu et le retour en France. J’y passerai une journée et demie.

J’ai choisi un hôtel plein centre : Riva Urban Lofts.

Au programme de cette escale, une balade dans la ville, sentir l’ambiance, humer l’atmosphère. Peut-être un spectacle de tango. Et puis j’irai faire un tour dans le quartier de San Telmo qui parait-il est particulièrement pittoresque le dimanche… ça tombe bien.

Préparation de l’escale à Iguazu

En préparant l’itinéraire, j’ai vu qu’il me restait la possibilité de faire quelques escales dans mon tour du monde. Ça ne changeait pas réellement le prix, juste à payer quelques taxes d’aéroport en plus. C’est pour cette raison que j’ai ajouté Hong Kong au départ et l’Argentine à la fin. En effet en Amérique du Sud j’ai encore sur ma liste A la Patagonie et les Chutes d’Iguaçu. Pour les chutes ce sera le clou du voyage, un bon moyen de terminer ce périple de manière majestueuse.

Chute d'Iguaçu

Pour l’organisation :

Mon hôtel : Iguassu Flower Garden

A voir : les chutes côté argentin et brésilien. Je n’aurai pas le temps d’en faire plus en 1 jour et demi, mais c’est l’essentiel.