Les Koalas

Quand on vient en Australie, on s’attend à voir des Kangourous, et éventuellement des koalas. Mais ceux-ci sont plus difficiles à dénicher, ils se cachent dans les arbres et sont rarement le long des routes.

Il faut donc faire quelques efforts pour observer ce nounours qui n’est pas un ours, mais bien un marsupial cousin donc du kangourou.

J’ai vu mes premiers koalas lors d’une « marche aux koalas » (koala walk). Une sorte d’attraction (payante) où on se balade à des endroits où il risque d’y en avoir. Une succession d’eucalyptus et une indication par un drapeau des arbres dans lesquels on peut les observer. Et ensuite on cherche la tête en l’air car ils sont souvent au sommet. Et ils sont très souvent endormis.

Koalas en Australie
Les koalas dorment pas loin de 18h par jour accrochés aux arbres. Ils se nourrissent des feuilles où ils trouvent l’eau nécessaire ce qui leur évite de descendre au sol. Ils passent ainsi d’arbres en arbres et parfois dévastent des forêts entières.

C’est d’ailleurs ce qui était en train de se passer à l’autre endroit où j’ai vu des koalas sauvages, et cette fois-ci le long de la route hors d’un parc. C’était sur la Great Ocean Road et il y en avait une bonne cinquantaine dont pas mal d’actifs.

Koalas en Australie
Je vous laisse également les repérer et les compter dans ces arbres.

Koalas en Australie
Mais si les photos ne sortent pas bien ou si on n’a pas la chance d’en observer dans la nature, le plus simple c’est de se rendre dans un parc animalier où on peut en plus les cajoler voir même les prendre dans nos bras. Mais attention le travail des koalas est très encadré et dépend de la région où vous vous trouvez. Pour ma part j’ai caressé Hunck à Adelaïde.

Koala en Australie : Stéphanie et Hunck

Melbourne

Melbourne est la deuxième ville d’Australie, et son activité attire à la fois les touristes et les nouveaux arrivants. Une ville de business au bord de l’eau, proche des plages et qui recèle également de nombreux musées.

Mais ce qui marque à Melbourne c’est le mélange des architectures. Les bâtiments de plus d’une centaine d’années sont ici des éléments de culture et côtoient des architectures tout à fait débridées le tout sans complexe.

Citroën à Melbourne an Australie
En plus de me balader dans Melbourne j’ai comme à mon habitude fait le tour de quelques musées :
– NGV National Gallery of Victoria sur Federation square. J’ai adoré et trouvé que leur présentation aborigène était pour l’instant la plus belle que j’avais vue.
– NGVI National Gallery of Victoria International : un grand building rectangulaire avec alors que j’y étais une exposition temporaire Monnet. Je n’ai pas fait les 2 heures de queue, je me suis contentée de la collection permanente, mais je n’ai pas apprécié de musée où il est difficile de se repéré. Ça m’a paru un peu intellectuel sans raison.
– ACCA : Australian Centre for Contemporary Art : inintéressant sauf l’architecture, intellectuel et très peu à voir. C’est mon avis et une deuxième déception.
– Prison de Melbourne : Old Melbourne Goal. Une entrée très chère pour pas grand-chose si ce n’est l’intérieur d’une prison du XIXe. Grande déception. Pour vous éviter la visite je vous en mets une photo, vous aurez tout vu.

Ancienne prison à Melbourne
En fait ce qui m’a le plus plu à Melbourne c’est d’observer la ville du haut de la tour Eureka à 300 mètres au-dessus du niveau de la rue. Une vue panoramique qui permet de situer la ville et la région et une attraction bien conçue à un prix raisonnable.

Vue panoramique sur Melbourne
Mais dans l’ensemble et vous l’aurez probablement compris, Melbourne ne m’a pas réellement plu. J’ai trouvé les gens moins agréables, la ville plus impersonnelle et l’énergie moins bonne. Un peu comme si c’était une ville qui se la jouait et se prenait pour ce qu’elle n’était pas forcément en oubliant l’essentiel. Alors ce n’est qu’un avis personnel et il faudra peut-être que j’approfondisse, mais j’ai peu envie de remettre cette mégalopole sur un prochain itinéraire australien.

Melbourne en Australie

Great Ocean Road

La Great Ocean Road est une route côtière panoramique au Sud de Melbourne qui est considérée comme la plus belle d’Australie. Je l’ai empruntée en tour organisé sur une journée. De quoi profiter des paysages.

Great Ocean Road en Australie
Dans les premiers superbes panoramas qu’on trouve le long de cette route mythique, les plages occupées par les surfeurs.

Great Ocean Road en Australie
Par la suite nous nous sommes légèrement éloignés de la côte pour traverser une partie de forêt humide et sur la route d’un phare, nous avons croisé une colonie de koalas sauvages. Il y en avait une bonne cinquantaine dont plusieurs actifs.

Koalas sur la Great Ocean Road en Australie
Enfin le point culminant de cette route est d’arrivée au Douze Apôtres (Twelve Apostles), une série de roches qui se sont séparées de la côte. On a également eu l’occasion de voir le processus d’érosion en action en descendant dans une gorge. Superbe.

Great Ocean Road en Australie

Great Ocean Road en Australie

Préparation de l’escale à Melbourne

Je ne passerai que 2 jours pleins dans la ville de Melbourne, deuxième métropole d’Australie. J’aurai donc un programme chargé…

Tout d’abord l’hôtel sélectionné : Miami Hotel Melbourne

Pour ce qui est des choses à voir je tiens à faire une journée d’excursion sur la Great Ocean Road, l’une des routes panoramiques les plus belles de la planète. Il y a de très nombreuses excursions proposées tous les jours au départ de Melbourne, je verrai donc sur place en demandant conseil aux locaux.

Great Ocean Road

Great Ocean Road

La deuxième journée sera consacrée à la visite de la ville qui mérite bien que je m’y attarde un peu. Par contre je ne pense pas aller voir la parade des pingouins à Phillip Island. Il faut faire des choix.