Les Koalas

Quand on vient en Australie, on s’attend à voir des Kangourous, et éventuellement des koalas. Mais ceux-ci sont plus difficiles à dénicher, ils se cachent dans les arbres et sont rarement le long des routes.

Il faut donc faire quelques efforts pour observer ce nounours qui n’est pas un ours, mais bien un marsupial cousin donc du kangourou.

J’ai vu mes premiers koalas lors d’une « marche aux koalas » (koala walk). Une sorte d’attraction (payante) où on se balade à des endroits où il risque d’y en avoir. Une succession d’eucalyptus et une indication par un drapeau des arbres dans lesquels on peut les observer. Et ensuite on cherche la tête en l’air car ils sont souvent au sommet. Et ils sont très souvent endormis.

Koalas en Australie
Les koalas dorment pas loin de 18h par jour accrochés aux arbres. Ils se nourrissent des feuilles où ils trouvent l’eau nécessaire ce qui leur évite de descendre au sol. Ils passent ainsi d’arbres en arbres et parfois dévastent des forêts entières.

C’est d’ailleurs ce qui était en train de se passer à l’autre endroit où j’ai vu des koalas sauvages, et cette fois-ci le long de la route hors d’un parc. C’était sur la Great Ocean Road et il y en avait une bonne cinquantaine dont pas mal d’actifs.

Koalas en Australie
Je vous laisse également les repérer et les compter dans ces arbres.

Koalas en Australie
Mais si les photos ne sortent pas bien ou si on n’a pas la chance d’en observer dans la nature, le plus simple c’est de se rendre dans un parc animalier où on peut en plus les cajoler voir même les prendre dans nos bras. Mais attention le travail des koalas est très encadré et dépend de la région où vous vous trouvez. Pour ma part j’ai caressé Hunck à Adelaïde.

Koala en Australie : Stéphanie et Hunck