L’Opéra de Sydney : une construction impossible

L’Opéra de Sydney (Sydney Opera House) est l’emblème de la ville et même du pays, mais avant cette reconnaissance, sa construction n’a pas été de tout repos.

Opéra de Sydney

Choisi par Eero Saarinen suite à un concours d’architecture, c’est le dessin du danois Joern Utzon qui fut retenu. La construction commença en 1958, mais on ne savait pas alors comment fabriquer le toit si particulier de l’Opéra. Il a fallu plusieurs années et c’est finalement Joern Utzon lui-même une nuit qui eut la révélation : assembler des éléments préfabriqués.

Opéra de Sydney
Autre problème à régler : le financement du projet. La souscription n’ayant pas apporté les fonds suffisants, c’est une loterie qui résoudra le problème de l’Opéra, mais malheureusement l’habitude des jeux d’argents qui en a résulté pose maintenant d’autres problèmes.

Enfin des dissensions politiques découragent l’architecte qui jette l’éponge en 1966. Joern Utzon quitte l’Australie et n’y remettra plus les pieds. Mais l’Opéra qui reste son oeuvre a tout de même pu être finalisé et inauguré en 1973.Opéra de Sydney

Depuis et malgré les protestations du départ, le Sydney Opera House est devenu un des bâtiments les plus connus au monde et a été reconnu par l’Unesco en 2005 : « L’Opéra de Sydney est une œuvre architecturale majeure du XXe siècle. Il représente plusieurs souches créatrices en termes de forme architecturale et de conception structurelle, une magnifique sculpture urbaine soigneusement intégrée dans un remarquable paysage côtier et un édifice à valeur d’icône de renommée mondiale. »

Opéra de Sydney

Aujourd’hui outre l’architecture du lieu et le grand intérêt de sa visite, l’Opéra de Sydney est également un centre artistique particulièrement dynamique qui attire 2 millions de spectateurs par an avec ses manifestations.

Opéra de Sydney : salle