Pourquoi n’y a-t-il plus d’arbre sur l’île de Pâques ?

Avant de venir sur l’île de Pâques je pensais que la déforestation était due à l’utilisation des arbres pour transporter les Moais. Fausse idée. Déjà car les Moais marchaient debout jusqu’à la mer…(Les Moais marchaient jusqu’à la mer). Et puis parce que quand on habite sur une île aussi petite, on prend garde à ne pas épuiser toutes les ressources.

Alors qu’en est-il ? En fait l’utilisation du bois par les habitants est tout de même responsable en partie de la destruction des forêts. Ils utilisaient le bois pour faire du feu, construire des bateaux de pêche et leurs maisons. Et la population a beaucoup augmenté sur l’île donc le besoin en bois également, et comme il n’était pas considéré comme un aliment possible et il n’a pas été préservé. Mais ils n’ont pas tout collecté.

Île de Pâques : rando vers le sommet dégarni
Par la suite un autre facteur s’est ajouté : les rats. Importés sur l’île par la suite, ils étaient et sont toujours friands des graines. Pour les éradiquer des faucons ont depuis été introduits, mais ils ne font pas le travail visiblement.

Enfin un troisième facteur est à prendre en compte : le feu. De grands incendies se sont chargés de finir le travail.

C’est la conjonction de tous ces facteurs qui est à l’origine de l’aspect fort chauve du paysage. D’autant plus que l’absence d’arbre ne facilite pas le reboisement. La terre ne fixe plus les possibles pousses et le vent rend les choses encore plus difficiles.

Mais il y a quand même des arbres sur l’île de Pâques. Des cocotiers venus de Tahiti, et des bosquets plantés il y a une centaine d’années qui commencent à faire reverdir les hauteurs. Je suppose également qu’un effort est fait dans ce sens au niveau local et la situation s’améliore.

Paysage de l'Île de Pâques