Uluru & Kata Tjuta

Si on s’arrête au centre de l’Australie c’est, outre voir le désert et l’outback, pour visiter Uluru, le fameux monolithe mondialement connu et classé par l’Unesco.

Ce bloc de grès de 350 mètre de hauteur n’est en fait que la partie visible d’une montagne de pierre s’enfonçant probablement à 6000 mètres de profondeur. Mais c’est surtout un lieu sacré pour les aborigènes où l’on peut d’ailleurs observer des peintures murales. Cet emblème pour la culture locale a toujours sa place dans la tradition aborigène et certains endroits ne doivent pas être pris en photo. Il reste de très belles balades à faire au pied d’Uluru.
Uluru en Australie
Par contre monter sur le « rock » est considéré comme un offense, ce qui n’empêche pas de nombreuses personnes d’en faire l’ascension pourtant dangereuse. Les japonais en particulier qui dans leur culture considère que c’est rendre hommage à la montagne que de l’escalader (les gens qui montent sont à droite sur la photo).
Uluru en Australie
Les touristes respectent donc plus ou moins les restrictions, mais visiblement certains s’en repentent. Ainsi on peut lire de nombreuses lettres au centre culturel de personne qui rendent des pierres collectés ou des photos prises au peuple aborigène et à la montagne. Une dame a lié son comportement à l’arrivé du tsunami au japon, et un couple dont j’ai lu la lettre expliquait que depuis leur retour de lune de miel d’Uluru avec pierres et photos, ils n’avaient eu que des difficultés et en particulier ils souffraient de maladies de peau. Les pierres ainsi rendues sont remise à la montagne lors de cérémonies régulière. Mais mieux vaut suivre la loi locale ou Tjukurpa. Ce que j’ai fait.

Uluru en Australie
Par contre rien n’empêche de faire comme quasiment tous les touristes venus à Uluru et d’observer le coucher du soleil sur le rocher et les couleurs changeantes qu’il prend alors. Avec un verre de vin pétillant en main ça devient totalement divin. Un grand moment.

Coucher de soleil sur Uluru en Australie
Mais Uluru n’est pas la seule merveille de ce parc reconnu par l’Unesco. Il ne faut pas oublier de visiter les monts Olga ou Kata Tjuta (nombreuses têtes selon les aborigènes). Lieu sacré également c’est une chaine de montagnes rondes plus hautes qu’Uluru situé et situé à peine à une trentaine de kilomètres du rock.

Mont Olga en Australie

Mont Olga en Australie