En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de Cookies ou Traceurs.
Ceux-ci permettent d'améliorer et de personnaliser votre expérience, de mesurer l'audience, de vous proposer des publications ciblées et de vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. 

Le Blog de Stéphanie Schmitt, Partenaire de Réussite
Accueil

J'ai testé pour vous : la flottaison en isolation sensorielle

Écrit par Stéphanie Schmitt

 

Encore un nouveau concept bien être ! Possible mais celui-ci m'a interpelée et j'ai été tester pour vous à Paris la flottaison. 

La flottaison, de quoi s'agit-il ?
Flotter pendant 1 heure dans un bassin d'eau très salée. Le tout se fait dans un lieu insonorisé pour être isolé sensoriellement pendant l'expérience. 

La flottaison, comment ça se passe ?
Quelques consignes au préalable pour vivre une belle expérience : ne pas boire de café, ne pas avoir fait un trop. Eviter aussi de s'épiler ou de se raser la veille pour e pas être gêné par des picotements. Si on a une plaie la recouvrir pour la même raison. 

Puis la séance peut commencer. Une douche au préalable. Le bain se prend nu dans une cabine privative. Il faut mettre des bouchons d'oreille et se plonger dans le liquide qui nous porte totalement. Pour ma part j'avais choisi un accompagnement musical à base de gong tibétain pour le début de la séance puis c'est le silence. Niveau lumière j'ai préféré garder une ambiance lumineuse douce bleu. 

A l'issue de l'heure de flottaison, une indication lumineuse et une voix douce vous invite à sortir du bassin. On déverse alors un récipient de sel pour rendre ce qu'on a pris à l'eau et le nettoyage se met en route alors qu'on reprend une douche. 

Flottaison isolation sensorielle meiso

La flottaison, mon expérience : 

C'est dans un arrière court que le centre était situé, un endroit zen. On laisse ses chaussures à l'entrée puis c'est le briefing avec le choix de l'accompagnement sonore. Outre les gongs tibétains on peut prendre une mini séance de sophrologie, une voix qui guide vers la relaxation ou la créativité. 

Puis c'est la visite des lieux. Il y avait 3 cabines et j'ai choisi l'une des deux qui présentaient le bassin dans une pièce petite mais ouverte. Le côté enfermé dans une bulle ne m'attirait pas. 

Me voilà dans ma cabine. La première impression est celle d'être oppressée par la chaleur et l'humidité. Mais en fait c'est fait exprès. Car il ne faut surtout pas risquer d'avoir froid pour bien vivre l'expérience. L'eau est donc à température du corps et l'air est chaud et saturé. Mais une fois installé c'est particulièrement confortable. 

J'ai pris le petit coussin pour soutenir la tête et apprivoisé la sensation. Aucune tension sur le corps qui est comme en apesanteur. C'est très agréable et ça permet une décontraction totale. 

J'avoue que le temps m'a paru très court. Mais j'ai du très vite m'assoupir. Pas de risque de se noyer bien évidemment dans ce cocon de détente à 100 % sans aucun sens sollicité. C'était parfait. 

La flottaison avec le recul

Après quelques jours j'avoue que j'apprécie encore plus l'expérience. Toutes mes tensions dans la nuque ont disparu depuis et je me dis qu'une flottaison de temps à autre me ferait le plus grand bien. Par contre pour l'instant il faut aller à Paris pour en profiter. Point de vu prix : compter 60 euros la flottaison. Prévoir 2 heures pour l'expérience totale avec le retour à la vie normale progressif en fin de séance... un petit thé dans un hamac avant de ressortir dans l'agitation du monde. 

 

RGPD : avancée ou usine à gaz, vous êtes de toute façon concerné

Écrit par Stéphanie Schmitt

 

Le Règlement Général de Protection des données (RGPD), la nouveauté de l'année et un élément qui change les choses pour les individus et les entreprises. 

L'objectif du RGPD est de protéger les données personnelles et d'empêcher les majors des nouvelles technologies de siphonner les informations individuelles et d'en faire l'usage qu'ils désirent. Une bonne chose pour les libertés individuelles, mais quand j'ai mis le nez dans le texte et ses incidences pour les entreprises ce que j'ai vu c'est surtout une machine à gaz et quelque chose de difficile à appréhender pour les petites structures. 

Il faut savoir que les obligations sont les mêmes que vous soyez un Facebook ou Microsoft ou un indépendant ou artisan qui gère un fichier client ! La différence : les grosses entreprises ont des juristes et des ressources que le médecin ou l'auto-entrepreneur du coin n'ont pas. 

RGPD modèles et formation

Pour ma petite entreprise j'ai réalisé que ça allait être beaucoup de temps à mobiliser pour déjà comprendre les choses, me mettre en règle et modifier les fonctionnements internes impactés. Du coup tant qu'à le faire bien j'en ai sorti une feuille de route et une formation destinée aux "petits" avec des modèles que j'ai élaborés pour mettre à disposition des lecteurs de ce blog (liens ci-dessous). 

Parce que même si ce n'est pas l'objectif, du moins je l'espère, ce RGPD pourrait largement être un moyen de mettre quasiment toutes les entreprises en défaut. Une arme qui redonne de l'importance à la CNIL et qui pourrait permettre à l'état de récupérer des sommes importantes sans augmenter les impôts. 

Seul l'avenir nous dira ce que ce RGPD va apporter. Est-ce que ça sera un réel tournant pour le respect des personnes ? Est-ce que ce sera une usine à gaz qui entravera les petits sans gêner les gros ? Est-ce que la CNIL et l'état l'utiliseront comme moyen de récupérer des fonds ? 

En attendant si vous êtes une petite structure vous devez vous intéresser au sujet et vous mettre en règle au plus vite. Et j'espère que les documents que j'ai élaborés pourront vous y aider. Bon courage en tout cas ! 

Documents pour vous aider pour votre RGPD : 

- Modèles RGPD pour la politique de confidentialité, les cookies, clause de confidentialité, mentions pour formulaire newsletter

- Modèle de Registre simplifié RGPD CNIL en version traitement de texte

- Modèle de Registre simplifié RGPD CNIL en version tableur

 

Cookies : mettre à jour votre site web

Écrit par Stéphanie Schmitt

 

Pour tous ceux qui ont suivi certaines de mes formations web ou qui administrent eux-mêmes leur site, voici une information importante :


Vous devez prévenir les internautes de l'utilisation de cookies sur votre site, et le faire en conformité avec le RGPD !

Qui ça concerne : tout le monde. Votre site a toutes les chances d'utiliser des cookies. Ils servent majoritairement pour le suivi statistique de vos visiteurs. Et même si vous n'avez rien fait par vous-mêmes, la majorité des hébergeurs vous proposent des statistiques et donc utilisent des cookies. Et mieux vaut le faire par précaution.

Quoi faire : vous devez informer les internautes de la finalité de vos cookies, recueillir leur consentement et leur fournir un moyen de s'opposer.

Techniquement comment faire : si vous utilisez Joomla, je vous conseille d'installer le plugin Folcomedia Cookies Alert. Il est facile à configurer et compatible RGPD. 

cookies conforme RGPD 


Pour vous faciliter le travail, voici deux exemples :

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou traceurs pour améliorer et personnaliser votre expérience, mesurer notre audience, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Conformément au Règlement RGPD entré en vigueur le 25 mai 2018, nous vous informons que ce site ne collecte aucune donnée personnelle et n’utilise pas de cookies en dehors des cookies strictement nécessaires que nous vous demandons d’accepter.

Dans les mentions légales, en lien du bouton "En savoir plus" :

Ce site utilise des cookies – de petits fichiers texte qui sont placés sur votre machine pour aider le site à fournir une meilleure expérience utilisateur.
En général, les cookies sont utilisés pour conserver les préférences de l’utilisateur, faciliter votre navigation, mesurer la fréquentation, offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux, personnaliser le contenu des bannières et offres publicitaires éventuelles et fournir des données de suivi anonymisées à des applications tierces comme Google Analytics.

En règle générale, les cookies rendront votre expérience de navigation meilleure et le refus des cookies peut entraîner l’impossibilité d’accéder à certains services.

Toutefois, vous pouvez préférer désactiver les cookies sur ce site et sur d’autres. Le moyen le plus efficace consiste à désactiver les cookies dans votre navigateur. Nous vous suggérons de consulter la section Aide de votre navigateur ou de consulter les pages suivantes :

Pour Internet Explorer™ : https://support.microsoft.com/fr-fr/help/17442/windows-internet-explorer-delete-manage-cookies
Pour Safari™ : https://support.apple.com/fr-fr/HT201265
Pour Chrome™ : https://support.google.com/chrome/answer/95647?hl=fr&hlrm=en
Pour Firefox™ : https://support.mozilla.org/fr/kb/activer-desactiver-cookies-preferences?redirectlocale=fr&redirectslug=Activer+et+d%C3%A9sactiver+les+cookies
Pour Opera™ : http://help.opera.com/Windows/10.20/fr/cookies.html



La fin d'Hubic

Écrit par Stéphanie Schmitt

Hubic c'est le stockage cloud grand public d'Ovh. Et au départ la promesse était belle. Un combiné de sauvegarde et de stockage de vos fichiers à un prix imbattable, le tout par une entreprise française. Ça aurait pu être une belle alternative aux différents clouds hébergés aux USA et à Dropbox. Bien évidemment j'ai très vite testé le service. 

 Hubic

Mais la promesse n'était pas tenue. Un produit hybride qui ne fonctionnait pas correctement, j'ai très vite désinstallé l'appli plutôt déçue. 

C'est là que les ennuis ont commencé. Plus d'un an de mails de relance alors que j'avais demandé la résiliation, pas de support, pas d'interlocuteur au téléphone, pas de réaction, pas de solution. Jusqu'à une injonction de payer sous peine de tribunal. J'avoue que moi qui suis fan d'OVH j'ai commencé à modérer mon enthousiasme. 

En insistant un peu j'ai eu le fin mot de l'histoire. En fait Hubic va être arrêté. Il n'est déjà plus possible de s'inscrire et visiblement ils ont prévu de se désengager de l'aventure du cloud public. Je mettais déjà en garde dans mes formations sur le sujet, c'est confirmé donc si vous avez pris un abonnement pensez à une solution alternative, et pour les autres sachez que de toute façon il n'est plus possible de créer de nouveau compte. 

C'est donc la fin programmée d'Hubic, un produit hybride qui n'a pas trouvé sa place malgré son prix attractif. 

L'arrivée n'est qu'un nouveau départ

Écrit par Stéphanie Schmitt

Retour sur la réelle première du spectacle Votre vie EXTRA ordinaire.

Royal 11 avril 05 p

C'était le 11 avril 2018 au Royal à Metz et la salle était pleine. Il a même fallu rajouter des sièges suite aux réservations. Beau succès donc. Et belle énergie pour cette version mise en scène et jouée dans une véritable salle de spectacle. 

Déjà les répétitions et les ajustements pour s'adapter à la salle. Merci à Fabrizio, mon metteur en scène pour sa capacité à s'adapter et à gérer mon indépendance. 

Rptition 04 04 2018 c2 p  Royal 11 avril 01 p

Et puis l'attente du début du spectacle. Je ne pouvais pas accueillir les premiers spectateurs, je devais m'isoler dans la loge. 

Royal 11 avril 04 p  Royal 11 avril 09 p

Pas tant de stress, surtout l'excitation d'y être enfin. Quand le chemin a été aussi long et difficile, je crois qu'on est content d'y arriver et je suis entrée en scène heureuse d'être là avec l'ambition de faire de mon mieux pour le public. 

Royal 11 avril 06 p  Royal 11 avril 15 p

Et les réactions m'ont emplie de joie car les retours étaient très bons. Et pas seulement ceux des gens qui me connaissaient. Objectif atteint : faire passer une bonne soirée, mais également offrir des messages inspirants sans aucune injonction. 

Dans le public il y avait également Paul Dewandre (Mars et Vénus), mon mentor depuis le début de cette aventure. Il a pris des notes et a écouté très attentivement de manière de me donner plein de bons conseils pour encore améliorer. 

Royal 11 avril 14 p  Royal 11 avril 11 p

Parce que c'est une évidence, mais cette première qui est l'aboutissement d'un grand projet n'est que le début d'une autre aventure qui elle aussi nécessitera beaucoup d'investissement. 

J'ai compris que chaque étape n'est qu'un pas et les prochains seront aussi important. Il faut maintenant continuer, se faire connaître, multiplier les représentations, se faire porter par les retours du public et améliorer le spectacle en permanence. 

Mais pour ça j'aurai besoin de toute l'aide possible. 

N'hésitez pas à me soutenir en aimant, en partageant, en parlant du spectacle autour de vous. 

Prochaine étape : le vendredi 18 mai au Cescom à 19h pour la prochaine représentation. Je vous attends. 

S Cescom mai 2018 b

 

La ligne d'arrivée.... votre vie EXTRA ordinaire

Écrit par Stéphanie Schmitt

De l'idée à la réalisation d'un projet le temps peut sembler long et le chemin compliqué, mais à un moment on voit la ligne d'arrivée. 

J'en suis à cette étape.

Après avoir écrit, ré-écrit, testé et écouté des conseils
Après avoir passé des mois à travailler la mise en scène
Après avoir répété et cherché un lieu d'accueil

Le spectacle Votre vie EXTRA ordinaire est prêt à vous être présenté. 

Je vous invite à venir voir le fruit de mon travail, ces histoires que j'ai sélectionnées pour vous et qui pourront vous inspirer,vous motiver et vous faire avancer dans votre vie. 

Je vous invite donc à venir m'encourager et vivre ce nouveau départ en prennant votre place pour l'une des deux représentations à venir en visitant le site www.vie-extra-ordinaire.com.

 

S Royal 11 avril 2018

        Votre vie EXTRA ordinaire 18 mai 2018 Metz au Cescom

J'ai testé pour vous : le support Microsoft

Écrit par Stéphanie Schmitt

Je n'aime pas écrire des articles plutôt critiques, mais en réfléchissant je me suis dit qu'il fallait passer outre pour pouvoir vous avertir du danger. 

 

Voici donc mon expérience du support microsoft. Celui que vous obtenez si vous appelez le numéro sur leur site ou si vous utilisez la messagerie instantanée mise en place. Vous basculez alors au Maroc, à Rabat d'après mes informations et il faut le dire l'attente n'est pas longue, ils sont faciles à joindre. 

Par contre le danger réside dans la qualité des réponses obtenues. Première alarme, plusieurs correspondants ne savaient pas ce qu'était le dossier Application Data et ont mis plus de 15 minutes juste à comprendre ma question. Voir à la comprendre de travers. C'était ubuesque. Visiblement très peu ont une formation informatique et les 3 premiers n'avaient même pas la compétence pour comprendre mon problème. 

Alors ils avaient tout de même une réponse : reformater l'ordinateur ! Et c'est là que j'ai eu le plus peur en pensant à ceux qui pourraient suivre ce conseil. Tout réinitialiser c'était dans mon cas la certitude de perdre beaucoup de temps sans régler aucun problème. C'est surtout la bonne réponse pour cacher son incompétence et ne pas répondre à la question. 

Ca m'a paru tellement aberrent que j'ai continué à interroger ... en obtenant une autre réponse : "Appelez à nouveau, vous tomberez peut être sur quelqu'un de plus compétent". 

Point de vu messagerie c'était encore plus dangereux car la personne elle aussi visiblement non formée voulait prendre le contrôle de mon ordinateur après m'avoir fait signer un contrat la dégageant de toute responsabilité ! Vous pouvez imaginer la suite en laissant quelqu'un sans réelle notion d'informatique entrer dans votre système. 

Je crains que ce soit un support qui fasse plus de mal que de bien et j'avoue que je m'interroge. Comment une entreprise aussi importante que Microsoft cautionner ce type de service. Je suppose qu'ils vont au moins cher, mais pour l'image d'une entreprise c'est particulièrement dommageable. 

Pour finir l'histoire j'ai continué à les contacter pour voir jusqu'où ça pourrait aller et au 4ième contact, après plus de 2 heures, j'ai eu une personne qui a pu répondre à ma question. Je ne suis pas dupe, ils avaient repéré mon appel et il y avait probablement quelqu'un d'un peu plus doué qui donnait les réponses. Et finalement ils m'ont même fait rire à insister pour que je donne une bonne évaluation ! 

Mais cette expérience je l'espère évitera à certains lecteurs des déconvenues. Eviter le support Microsoft c'est mon conseil ! Et si c'est nécessaire, prenez garde à leurs recommandations, restez bien critiques et suivez ce bon conseil : si vous tombez sur un incompétent, rappelez en espérant tomber sur une personne plus avisée.